Voie de Femme

Voie de Femme

Pourquoi des cercles de femmes?

cercle-de-femmes-lumineuses.jpg
Depuis la nuit des temps, les femmes se retrouvaient entre elles pour honorer et célébrer ensemble leur féminité, leur créativité, partager leur intimité, leurs doutes, leurs joies et leurs peines et se transmettre un savoir purement féminin.

 

Devenues rivales dans le patriarcat, les femmes ont plus que jamais besoin de se retrouver entre "sœurs", au-delà du lieu de sang, et de tisser à nouveau la trame de la sororité, de réapprendre à se soutenir, s'inspirer mutuellement, se faire écho, et tout cela dans la bienveillance et le non-jugement. Des thèmes propres à la femme sont abordés (cycle menstruel, maternité, couple, sexualité, maladies du féminin, spiritualité…), mais pas uniquement. En tant que filles de la grande Déesse, nous nous reconnectons à notre essence divine et célébrons le Féminin sacré sous toutes ses formes. Nous nous rappelons de notre lien à la terre et la lune -mais au ciel et au soleil aussi-, nous réapprenons à nous mettre à l'écoute de nos besoins et de notre corps, à le respecter et à honorer sa puissance, sa sensualité et sa beauté, comme sa vulnérabilité. Nous redécouvrons la force du pardon et du non-jugement. Il est parfois -souvent- nécessaire de nous reconnecter à notre puissance de vie, qui siège dans notre bassin, et dont nous nous sommes coupées pour nous protéger.

 

Par la parole, le mouvement et la créativité, nous nous reconnectons à notre essence fertile, sans compétition ni jalousie, à cette capacité à donner la vie et à concrétiser nos rêves sur terre. Le silence, si peu toléré dans la vie de tous les jours et que, de ce fait, nous essayons de combler par tous les moyens, a toute sa place au sein des cercles. C'est ainsi que nous nous mettons en état de réceptivité, sans objectif.

 

Au travers de rituels, nous avons l'occasion de nous engager face à nous-mêmes. Ainsi, les rencontres rythmées par le cercle deviennent des moments importants sur le chemin de notre évolution. La prêtresse, l'initiatrice, la mère, la déesse, la guérisseuse… Toutes reprennent leur place dans nos vies.

 

La forme du cercle contient intrinsèquement le principe d'égalité. Il n'y a ni division, ni hiérarchie. Chaque femme a sa place dans le cercle; chacune est importante, dans sa vérité et son essence unique et universelle à la fois.

 

Les cercles que je propose sont teintés d'une vision tantrique. L'énergie kundalinique, profondément féminine, qui nous relie à la terre, à la vie, est sollicitée et notre corps, conçu comme un temple sacré, figure au cœur de notre cheminement. Le cercle est un lieu où il est demandé d'entrer dans son authenticité. La nudité intérieure est ainsi pratiquée, en toute confiance. Ainsi, de véritables transformations et guérisons peuvent parfois survenir. Mais plus que tout: une reconnexion à soi, à son essence et au lien profond qui nous unit entre femmes se produit.

 

kundalini-snakes.jpg
En ressortant apaisées, vraies, allégées d'un cercle, nous pouvons aller à la rencontre du monde extérieur, notamment de l'Homme, en étant plus justes et alignées. Car les hommes ne sont pas 'exclus' des cercles. Même s'ils n'y participent pas physiquement, ils profitent indirectement de la magie qui y opère! En effet, lorsque le féminin est en paix, il peut plus facilement entre en relation avec le masculin, à l'intérieur comme à l'extérieur de soi. Comment peut-on en effet prétendre comprendre et connaître l'autre si l'on n'est pas allée à la rencontre de soi, du 'semblable'? Nous (ré)apprenons ainsi non seulement à cultiver le lien profond qui nous unit à nos pairs, mais aussi à rejoindre l'Autre dans un esprit de complémentarité, et non plus de combat.

D'ailleurs, les hommes ne sont pas en reste puisque de plus en plus de cercles d'hommes se constituent de par le monde.

 

Dans les cercles, il n'est donc nullement question d'exclure, mais au contraire d'inclure, de réconcilier, d'apaiser, de comprendre. La réconciliation nécessite parfois, pour un temps, de se séparer, pour cultiver aves ses "paires" le lien profond qui nous unit, pour mieux rejoindre ensuite l'Autre, dans un esprit de complémentarité, et non plus de rivalité, de combat. Femmes et hommes, nous ne sommes pas égaux, nous sommes profondément complémentaires. En faisant face à nos zones d'ombre et en se soutenant entre paires, nous pouvons plus facilement entrer en relation avec l'autre sexe.

 

Si le féminin a besoin d'être guéri et défendu plus que jamais sur notre terre actuellement, il a aussi besoin d'être célébré.

 

Pour aider le monde à guérir, il est indispensable que chaque femme découvre qui elle est et rayonne son essence autour d'elle. Les cercles de sœurs nous permettent de rentrer à la maison. C'est-à-dire en nous-mêmes. Il n'y a plus de temps à perdre.

 

 

 

 

'' Tout ce que la Puissance du Monde accomplit suit le 
mouvement du cercle. ''
 Black Elk, (Oglala Lakota)

 



18/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres